1 sept. 2014

[LES DESSOUS DE COUSU MAIN] ...à la lumière !!! (2/2)

Chose promise, chose due. Voilà la deuxième partie de mon article. 
Et là, on va rentrer dans le vif du sujet, avec la première thématique : le coton. 

Si vous n'avez pas encore vu l'émission, sait-on jamais, il n'est pas trop tard, la technologie fait bien les choses (me demande bien comment on faisait avant) et le replay est disponible ICI. D'autre part, pour celles et ceux qui sont à l'étranger, CE LIEN fonctionne a priori très bien et est gratuit. 

" Objection,  Monsieur le Juge "
Une fois équipés et en place, nous avons pu personnaliser notre coin couture. 
Puis est venue l'heure de découvrir le jury impitoyable. Amparo Lellouche et Julien Scavini
Inconnus au bataillon. Pourtant... 

Amparo et Julien

Amparo, modéliste de profession, a travaillé aux côtés de grands créateurs et a passé 20 ans chez Balenciaga. Julien, architecte au préalable, est tailleur pour homme et habille certaines personnalités politiques. 
En gros, des pointures. Déjà là, petite goutte de sueur, sur le côté gauche du front... 
Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, jury très accessible avec qui on prend plaisir à papoter en coulisses. 

En coulisses avec les membres du jury

" Et le soleil fut "
Quand Cristina arrive sur le plateau, même si tu fais la tronche, tu es O-BLI-GE d'avoir la patate. Y'a des gens comme ça, ils te filent la pêche. Très élégante, hyper jolie vraiment, et terriblement jeune pour son âge. Bref... Canon. 
Et non, Cristina n'a pas dégainé 3000 "magnifaïque" à la seconde. Au final, je l'ai trouvée beaucoup plus discrète que je n'aurais pensé. 

Cristina en plein tournage d'une séquence

" A vos fils, à vos aiguilles, cousez "
C'est donc là notre cri de guerre ^_^ 
Bon, ça fait un peu cucul, faut dire ce qui est mais on s'en fiche un peu, non ?!? Paraît qu'on a une jupe droite à coudre en 3H30...

On a eu droit à quelques minutes le temps de se familiariser avec notre machine à coudre, fournie par SINGER, partenaire officiel de l'émission. Ma plus grande appréhension en participant à ce concours était de passer de ma MAC électronique à une mécanique. 
Ça fait déjà quelques années que je n'utilise plus la pédale pour coudre : je suis adepte du START/STOP :-D 
Mais finalement, c'est comme le vélo, ça revient très vite. 

Je ne vais pas revenir sur les détails de l'épreuve, on a tous vu la même chose. Je ne vais pas non plus vous parler des autres candidats, parce que la tête dans le guidon, on ne s'est pas vus coudre mutuellement. Je vais surtout vous expliquer ma démarche couturesque, pourquoi ce tissu, comment j'ai fait telle ou telle chose, et surtout vous dire ce qui n'allait pas. 
Ben oui hein, parler des choses qui vont, je l'ai déjà dit, c'est trop facile. 

" Vous avez 3 heures 30... "
3H30 pour une jupe droite basique, même avec une fermeture glissière invisible et un ourlet à la main, ça me paraissait quand-même largement abordable. Alors j'ai choisi de corser la tâche avec un tissu vichy. Ainsi, j'avais une difficulté technique supplémentaire à relever. Je n'étais pas venue me tourner les pouces perso, mais bel et bien repousser mes limites. Forcément, couper le tissu pour avoir de bons raccords, ça prend un peu plus de temps. Mais ce n'est pas insurmontable. Pour rester dans cet esprit un peu rétro, j'ai opté pour un passepoil pour souligner la ceinture, des coutures et un zip rouges. 


Beaucoup se sont indignés de ne point voir de surjeteuse. Ouais. 
Bien que celle-ci soit une formidable machine dont je ne me séparerai pour rien au monde, elle n'est pas indispensable pour coudre. En tous cas, pour avoir des finitions à peu près correctes, j'ai surfilé toutes mes coutures avec un point zig zag très serré. 
Le montage de la jupe droite est, quant à lui, vraiment très simple. 
J'ai noté toutefois une "erreur" dans l'animation de l'émission pour le montage du zip. 
Il ne faut pas coudre le bas puis poser le zip mais plutôt le contraire. 
Le mien aurait pu être un chouïa plus serré de façon à être bien invisible mais, moi ça ne m'a pas choquée outre mesure car il était raccord avec les coutures et le passepoil. 


L'ourlet invisible fait son taff sur l'endroit : on ne le voit pas. Mais alors, sur l'envers, un gros LOL. Je déteste coudre à la main, mais vraiment vraiment. Si je peux trouver un stratagème pour ne pas coudre à la main, ben je le fais. Donc ma couture invisible n'est sans doute pas très académique... Personne n'est parfait ^_^


Verdict : 5ème
Mais pourquoi ? Voilà quelques pistes...

- On ne le voit pas forcément à l'écran mais le vichy manque de tenue et pour être nickel, ma jupe aurait du être entièrement doublée. 
- D'autre part, je me suis tellement acharnée sur les raccords horizontaux que j'en ai complètement oublié le raccord vertical du dos de la jupe. Du coup, y'a un décalage. C'est peut-être du chipotage mais au final, quand Julien me l'a dit, je n'ai plus vu que ça. 
- Y'a un décalage totalement inexpliqué sur le coté droit du dos, au niveau de la ceinture O_O
- Les goûts et les couleurs ?!? Ah ah...

Petite pause avant d'enchaîner avec l'épreuve de customisation

" Ouvrez vos chakras "
En ce qui concerne l'épreuve de customisation, j'étais complètement à la ramasse. 
Personnellement, je ne suis pas du tout adepte de l'exercice. J'aurais largement préféré une épreuve de création libre en fonction d'un thème... Mais bon hein. 


Mon manque d'inspiration m'a conduite à un résultat plus qu'approximatif. 
J'ai mis le teesh "devant/derrière", de façon à avoir une encolure très haute sur l'avant. J'ai fabriqué un énorme nœud papillon dans un tulle étoilé, creusé à même le mannequin un décolleté dans le dos pour y ajouter le même tulle que le nœud. 
J'aurais mieux fait de le faire à plat en pliant mon teesh parce que la découpe est complètement de travers -_- 
Le biais de l'encolure est juste horrible ah ah. C'est d'ailleurs le même problème que ma robe Immaculée ICI
Vous vous doutez bien que depuis je maîtrise la pose du biais hein ^_^ 
On en apprend tous les jours. 

" S'il fallait retenir 3 choses "
1. Etre chronométrée c'est comme geler 85% de ses neurones. En tous cas, ça m'a fait cet effet. Pas le temps de se poser, de réfléchir, de tirer des plans sur la comète. Tu déconnectes ton cerveau et tu commences par essayer de suivre le patron ; pour le reste, on voit après. C'est sensiblement la même chose pour la customisation, sauf que, pour ma part, il faut rajouter la mention "lutter contre ses répulsions" lol. 
2. Je suis, depuis cette épreuve sur le coton, devenue une psychopathe des raccords. 
3. Oui, je couds pieds nus. Vous imaginez bien que j'ai voulu faire ma belle avec des petits talons compensés et tout. Mais après quelques heures de tournage, je n'en pouvais juste plus de piétiner. 

Pour conclure, j'ai lu quelques commentaires de gens un peu déçus. Il semblerait que l'on ne m'ait pas assez vue, pas assez entendue. Rassurez-vous, les compteurs devraient être harmonisés dès la semaine prochaine ^_^ (si ce n'est pas le cas, on monte un comité et on déboule dans le bureau de la production ah ah). 

***

J'espère que cette petite revue vous aura plu. On se retrouve dès samedi, même heure, même antenne. 

Encore deux petites précisions. Comme vous avez pu le voir, c'est la jupe d'Isabelle qui a été désignée comme vêtement de la semaine
Et vous savez quoi ? Vous pouvez tenter de la remporter ICI

Je terminerai en vous remerciant chaleureusement pour tous vos messages, ici ou ailleurs. 
Ça fait fichtrement plaisir. Merci beaucoup pour votre soutien. 

Réalisation La Couture Rose
Et désolée pour le pavé ah ah :-D




31 août 2014

[LES DESSOUS DE COUSU MAIN] De l'ombre... (1/2)

" C'est la main tremblotante que je viens pianoter sur mon clavier ses quelques lignes (ok, ce pavé lol). Il y a quelques jours j'ai découvert ce casting call et, comment vous dire, je me suis surprise à rêver d'entrée de jeu !!! Vous savez, l'antre du diable avec des rouleaux de tissus colorés partout, les vibrations des machines, le cliquetis des ciseaux, les "aïe" des aiguilles dans les doigts aussi lol. Non franchement, j'ai adhéré totalement au concept de cette future émission. Et très vite je me suis demandée si mon petit grain fantaisiste ne pourrait pas venir épicer le programme "
Idée photo honteusement pompée sur Camille ah ah, mais pas aussi bien réussie
 C'est ainsi que l'aventure Cousu Main a commencé pour moi. Un petit mail répondant à une annonce et la surprise d'un coup de fil, puis d'une convocation pour un entretien filmé, l'immense plaisir de faire partie des 40 derniers lors du test sur machine et un ultime appel (enfin, en vrai, le premier d'une longue série ah ah) reçu à mon bureau où j'ai eu du mal à contenir mes cris de joie. 

" Bienvenue dans Cousu Main "
Je vous épargne les anecdotes d'un point de vue logistique mais à partir de ce dernier appel, tout a été très très très vite, entre la paperasse et le tournage du portrait

Pendant le tournage du portrait
. Pas spécialement de stress mais beaucoup de questions. La première étant : qui seront les autres candidats ?
Je savais déjà qui ne l'était pas en tous cas et j'avoue avoir lu des choses complètement déroutantes. Je n'ai d'ailleurs pas trop compris l'intérêt de certains commentaires du genre, je cite "tant mieux si je ne suis pas assez intéressante pour M6, il y a des nanas qui sont beaucoup plus douées que moi pour passer devant la caméra". What the hell ?
Genre avant de savoir, tu kiffais le concept et t'as pas été prise, tu craches dans la soupe ?!? Bref...

Alors je le dis là et je ne le dirai qu'une seule fois. La production ne nous a JAMAIS demandé de jouer un rôle, il n'y a pas eu de scénario ou que sais-je encore... Tout ce que vous verrez, c'est ce qui s'est authentiquement passé. Oui, le casting est très diversifié, certains sont extravertis, d'autres plus discrets mais, au-delà même de la couture, il ne faut pas oublier que c'est de la télé et cela implique un maximum de personnes aussi diversifiées que possible de façon à ce que chaque personne derrière son écran puisse se retrouver dans l'un ou l'autre des candidats. Ou pas d'ailleurs, et la télécommande est donc la pour ça ^_^

" Mes chériiiiiiiiiiiiisssssssssssss "
Le premier jour, dans le hall de l'hôtel
La rencontre avec les candidats s'est faite dans l'hôtel qui nous a supportés accueillis le temps du tournage, avec Maxime, notre "nounou" (3 nounous pour nous bichonner au total, avec Alizée et Eva). Dans la vraie vie (celle de Laurence, pas la Pimsy lol), je suis plutôt timide et réservée et, j'ai été assez impressionnée. Me suis même demandée ce que je foutais là quand j'entendais certains parler de leurs réalisations O_O J'ai découvert sans surprise qu'Anne faisait partie du groupe. Puis j'ai reconnu Camille qui était juste à côté de moi lors du test machine du casting. J'avais eu des échos sur la participation de Séverine également. J'étais morte de rire face à Adelino qui rougit tout le temps quand on le regarde. Jésus, cet étrange phénomène terriblement attachant. La douce Carmen et son accent québécois, Isabelle la fausse discrète belge, Caroline et ses pattes d'ours sur la tête ah ah, et Marc cet ovni bourré d'humour ^_^ J'ai personnellement trouvé ce casting juste parfait. Des personnalités très très différentes, mais une complicité immédiate.


video
Chaque matin Jésus nous réveillait avec son harmonica

" Le paradis sur terre "
Mon "coin" couture
Pas vraiment le temps de broder de la dentelle de papoter, après le briefing de l'équipe de production, direction l'atelier. L'ATELIER. Merveille des merveilles. On ne savait plus où donner de la tête. Je crois bien que j'aurais dormi sur place entre 2 bobines de fils et 3 rouleaux de tissus. Piouf... Et là... Sabri. Le tortionnaire. Ah ah. Le magnifique tortionnaire *voix de groupie*. Sabri, c'est l'assistant de production, celui qui braille tout le temps et qui fait "caméras A, B, C, D, ..., Z : action !!! Clap". Sans lui, et toutes les merveilleuses personnes dont je parlerai à chaque article, Cousu Main ne serait définitivement pas Cousu Main.

" Fais l'amour à la caméra "


On avait déjà goûté un peu aux joies de la caméra en face to face lors du tournage de nos portraits mais, là c'était juste ouf ^_^ Passés les hésitations et les bafouillages des premiers instants, j'étais ravie de papoter avec mon cameraman attitré. Car oui, nous avions une caméra juste pour nous. En plus, des autres caméras qui prenaient le relais dans les déplacements et la maxi caméra qui zoomait sur les détails. Je trouve d'ailleurs qu'on ne met pas assez en avant les hommes et femmes de l'ombre qui passent des heuressssssssss interminables avec une caméra de 100 kilos qui coûte une blinde vissée sur l'épaule. Merci encore à Denis (et à tous ceux qui prenaient le relais) de m'avoir soutenue, fait rire dans les moments de doute, donné son avis pendant les réalisations et aussi supportée quand je l'envoyais chier ah ah. Merci aussi aux "hommes-micros" qui ont passé leur temps à nous tripoter quand les micros se faisaient la malle lol. D'ailleurs, on a tous bien psychoté avec les micros, notamment quand on allait au petit-coin, à établir des scénarios incroyables ou à chantonner au cas où. LOL...


Les "hommes micros" en pleine action

La suite dans le prochain article...

N.B.: ce sont des photos "volées" avec mon tel dans le speed, entre 2 prises souvent, donc désolée pour la qualité un peu approximative. 


29 août 2014

Sew, wax and sun


Ou fun... Parce que niveau "sun" hein...


Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas cousu pour moi aujourd'hui. 
La créa du jour était une demande expresse de ma copine Marjolaine, du blog Fring'halles


C'est en fait la grande soeur de ma jupe façon BB, présentée ICI


Un joli coupon de wax, du passepoil jaune pour relever l'ensemble, une plage déserte et une mannequin pétillante font de cette tenue le look parfait pour cet été chaleureux et ensoleillé


Plus de détails sur le blog de la damoiselle ICI

***

Quant à nous, on se retrouve dès demain par écran(s) interposé(s). Eh oui, dès ce samedi 18H, l'émission Cousu Main débarque enfin sur la chaîne M6. J'espère que vous serez nombreux à nous regarder. 

La question a été plusieurs fois, alors pour les fans à l'étranger qui n'ont pas accès au replay de M6, deux solutions alternatives pour pouvoir suivre le programme : https://www.tunnelbear.com/ mais aussi : http://neo-net.fr/zedtv-regarder-enregistrer-la-tele-en-direct/ 
Carmen donne d'ailleurs quelques précisions sur son blog

J'en profite également pour vous dire que je serai en interview dans le journal de la radio FranceBleu (107.1), samedi matin (toutes les heures normalement, à partir de 7H, heure de Paris). 
Les Antillais (et vous aussi grâce aux joies d'Internet) peuvent aussi me découvrir dans le quotidien France-Antilles Martinique depuis aujourd'hui ; vous pouvez lire l'article ICI

Usez et abusez des hashtag un peu partout #CousuMain
A demain la #teampimsy




23 août 2014

Un petit air de Brigitte


Faut croire que vous avez été sages puisque je suis déjà de retour. 
J'en profite pour rattraper un peu mon retard dans mes posts. 


Lorsque je flâne sur les boutiques de tissus en ligne, je flashe souvent sur des tissus sans avoir de projets en tête. 


Ça a été le cas avec ce coupon de coton vichy. 
Je ne savais pas quoi en faire mais, il me fallait absolument une pièce vichy, façon Brigitte Bardot. 



J'ai finalement opté pour une jupe toute simple, taille haute, avec un max' de fronces pour un max' d'effet. Pour l'accompagner, un top finger-in-ze-noise, j'ai nommé le Aime Comme Miss


Il ne me manque que la Harley...

Outfit : ensemble home made, sandales à talons Bonprix, bijoux I Am
Matériel : coton vichy Les Coupons de Saint-Pierre, voile coton/soie noir Les Coupons de Saint-Pierre, mousseline noire à pois blancs (doublure) achetée sur le marché
Crédits photos : Saanya
En tête-à-tête avec moi-même : petit bonus avant la diffusion de l'émission, grâce à Ma Petite Mercerie. Je voulais ma fiche profil pour Cousu Main. Vous pouvez retrouver les fiches des autres candidats sur la page Facebook de la boutique. 


Douceurs éphémères

Logo  Camillette-Création

C'était le thème abordé pour le défilé de Pluri'elles, lors de la Fashion Night Couture. Souvenez-vous, je vous en parlais ICI. Leefa et moi avions donc conçu une collection capsule pour l'occasion et je suis vraiment ravie de vous montrer aujourd'hui les photos du défilé. 

Je ferai un article détaillé pour chacune de mes tenues, avec tout plein d'explications et des photos plus dignes d'un blog couture. 

La collection "Douceurs éphémères" revisite en fait l'univers des pâtisseries de luxe. C'est une thématique qui nous avait séduites toutes les deux et qui inspirait quelque chose de très coloré et raffiné. 

La vraie difficulté, pour ma part, a été de coudre dans des tailles "improbables" pour moi lol. Mais ce fut une expérience ô combien enrichissante. Le défilé, que nous n'avons même pas vu, occupées que nous étions en coulisses, a, a priori, ravi les mirettes des spectateurs. Et j'espère que ce petit aperçu vous ravira tout autant. 

Avalanche de photos !!!

Abercoc by Pimsy - Crédit photos : Fabrice Lastavel


Macaron ethnique by Leefa - Crédit photos : Fabrice Lastavel


Eventail Lagerfield by Pimsy - Crédit photos Fabrice Lastavel


Ispahan by Pimsy - Crédit photos : Fabrice Lastavel


Mahogany by Leefa - Crédit photos : Fabrice Lastavel


Capucine by Leefa - Crédit photos : Fabrice Lastavel


Citron meringue by Pimsy - Crédit photos : Fabrice Lastavel


Psychédélia by Leefa - Crédit photos : Fabrice Lastavel


Cha No Ka by Pimsy - Crédit photos : Fabrice Lastavel


Oeuf mendiant by Pimsy - Crédit photos : Fabrice Lastavel 

La robe Oeuf mendiant portée ici par Rebecca Ayoko, ancienne égérie Yves Saint-Laurent


Duo de Concerto by Pimsy - Crédit photos : Fabrice Lastavel



Final du défilé - Crédit photos : Fabrice Lastavel


Ici avec Rebecca Ayoko et Philippe Noël, organisateur de la Fashion Night Couture


Voili voilou, j'espère que ça vous a plu. Merci à Fabrice Lastavel pour ces jolis clichés. 

Pour ma part, je vous donne rendez-vous le samedi 30 août, à 18H, sur M6, pour le premier épisode de l'émission Cousu Main
Ou peut-être avant si vous êtes sages. 

Très bon week-end